Au Québec, les « stand ups » les plus écrits deviennent des livres

Un article très intéressant de > Christian Saint-Pierre du journal québecois « Le Devoir » se penche sur un phénomène intéressant qui se déroule dans la « Belle Province » : : les spectacles les plus écrits d’humoristes qui tendent vers une exigence intellectuelle et littéraire sont publiés par divers éditeurs, sinon parfois enrichis pour la publication ! Une prise en considération de l’écrit humoristique dont la France ferait bien de s’inspirer au lieu de se contenter d’assimiler l’humour écrit à des collections de fadaises peu drôles et de livres concepts lourdingues dénués d’ambition d’écriture ou de la moindre exigence culturelle.  Peut-être aussi que le stand up français n’est guère littéraire, ou du moins essaie-t-il rarement d’élever le niveau…

PS : j’assume le gros clicheton de mon illustration faite avec Midjourney, mais je n’ai pas eu de meilleure idée…